Ski alpinisme cursus

image
Brevet fédéral - Initiateur Ski Alpinisme
 
Contenus de formation
 
Le stage se déroule en montagne dont une partie sur glacier. Au cours du stage seront abordés les points suivants :
                                                                                                             
Révision des notions acquises au cours des U.V.(voir les programmes des U.F.)
Préparation et conduite de la course.
Aspect pédagogique et rôle du cadre, avant, pendant et après la course.
Secourisme spécifique à la montagne (MAM, foudre, froid, trousse médicale etc...)
Connaissance de la Fédération FFCAM (Historique, but, patrimoine, les missions d’intérêt général...)
Organisation du sport en France.
Nature et environnement.
Le droit et les cadres, les assurances.
Connaissance des EPI (équipement de protection individuel) : réglementation, gestion
 
Aussi souvent que possible les aspects « Sécurité » et « Responsabilité » devront être mis en valeur.
Le candidat devra faire preuve de :
 Son aisance de progression à ski en sécurité sur tout terrain y compris terrain mixte ou glaciaire.
Sa maîtrise dans l’utilisation des techniques de progression, de sécurité et de secours.
Sa capacité à gérer l’évolution d’un groupe en sachant apprécier ses propres limites et celle des membres du groupe.
Son esprit de décision et sa connaissance du milieu montagnard hivernal.
 
Chaque stagiaire sera mis en situation réelle d’encadrement .
L’évaluation sera quasi permanente, une grille de 30 critères de compétences a été mise au point (cf fiche Evaluation ski-alpinisme), elle doit être utilisée comme une aide pédagogique.
 
Compétences
 
I- EVALUATION LORS DE LA CONDUITE DE LA COURSE
 
1 Préparation : de la course la veille (renseignements sur les conditions auprès de Météo France ou de personnes compétentes, étude de la carte, de l’itinéraire…). Analyse à priori, zonale et locale.
2 Choix de l’itinéraire sur le terrain : en fonction des conditions, celui-ci doit être le plus sûr possible mais également le plus praticable par le groupe. L’itinéraire le plus court et le plus évident n’est pas forcément le meilleur.
3 La trace doit être sûre, adaptée au terrain (il est préférable de contourner les bosses, d’épouser le relief) et adaptée au groupe. Une trace raide n’est pas synonyme de qualité. Il est souhaitable que les conversions soient prévues dans des endroits « confortables » (elles peuvent nécessiter la mise en place d’une parade). Il ne faut pas en abuser (préférer des virages à grand rayon ou des pas tournants, ascension à pied si la pente est trop raide). Le rythme se veut constant et calqué sur les capacités physiques du plus faible.
4 Sens des responsabilités : ne pas vouloir finir la course à tout prix, être conscient des dangers et des conséquences de nos actes sur le reste du groupe.
5 Organisation : agir avec méthode et calme.
6 Autorité, esprit de décision : mettre le groupe en confiance. Etre ferme lors de certaines décisions. Donner des instructions claires et facilement exécutables.
7 Pédagogie et esprit de groupe : le cadre doit avoir un minimum d’aptitude à communiquer afin d’expliquer les dangers potentiels et d’imposer en douceur sa volonté. Il doit donner envie au groupe d’en savoir plus sur le milieu. Il possède un certain sens de l’humour et de psychologie pour régler d’éventuels problèmes humains.
8 Cartographie : connaissance de la carte, lecture du relief, des courbes de niveau.
9 Orientation : rapport entre la carte et le terrain, exercices de mémorisation, orientation par bonne visibilité.
10 Orientation : par mauvaise visibilité avec utilisation des instruments (azimut, erreur volontaire, visée, contre visée, tangente à la courbe, ….).
11 Nivologie théorique : connaissance des métamorphoses, des propriétés du manteau neigeux, analyse de la stabilité de celui-ci, compléments de météo.
12 Nivologie pratique : rapport entre les connaissances et le terrain lors du choix de l’itinéraire.
13 Matériel : équipement personnel (état des skis, des fixations, des peaux). Autonomie en cas de problème technique du matériel. Répartition dans le sac.
14 Condition physique : elle doit être bonne, mais le but n’est pas d’impressionner. C’est un point important, le cadre doit pouvoir intervenir pour n’importe quel problème, il doit posséder une réserve physique importante.
15 Milieu montagnard  : connaissances et respect de la nature.
 
II- EVALUATION TECHNIQUE
 
16 Conversions à la montée : maîtriser les techniques, savoir les expliquer.
17 Technique de ski à la descente : enchaîner les virages, maîtriser ses skis et sa vitesse, adapter le style à la pente et à la neige.
18 Nœuds : connaissance et exécution. Connaissance des nœuds suivants : le huit, le nœud de chaise, le nœud de sangle, le double pêcheur, le machard tressé, le nœud de cœur, le cabestan, le demi cabestan et le nœud de mule.
19 Amarrages : avec des skis ; verticaux, en croix ou en corps mort. Avec des bâtons, un piolet ou autre objet en corps mort.
20 Main courante : pose avec amarrages amont et aval et crosse de la corde, pratique avec les bras enroulés ou avec un machard tressé. Téléphérique pour les traversées ou les franchissements de crevasses, avec longe et machard tressé.
21 Auto sauvetage : remontée de corde en situation simulée de chute en crevasse. Différentes techniques possibles : avec deux machards tressés, avec une poignée et un machard, avec une poignée et le nœud de cœur. L’exécution doit être assez rapide et sans hésitation. On insistera sur le passage de la lèvre qui constitue le point délicat de la manipulation.
22 Mouflages : de profondeur avec une poulie, mouflage trois fois, mouflage sept fois. Chaque candidat doit être capable d’en expliquer les principes, notamment pour les démultiplications des forces.
23 Encordement sur glacier : à la montée et à la descente , à deux et à trois, sur glacier crevassé et en pente raide. Insister sur la mobilité du skieur du milieu assuré par la longe et un prussik. Travailler l’enrayage d’une chute, en pente raide et en crevasse.
24 Evolution en crampons : mise des crampons en pente raide. Aisance dans des pentes relativement raides en neige dure à la montée mais aussi à la descente. Positions fondamentales des crampons : cramponnage 10 pointes, mixte, pointes avant. Maniement du piolet.
25 Evolution en terrain mixte : alpinisme niveau PD pour des parcours d’arêtes de rochers enneigés, notamment, avec pose de cordes fixes et assurage.
26 ARVA : maniement et pédagogie. Connaissance du fonctionnement des différents modèles (analogique et numérique). Chaque stagiaire sera chronométré (2 fois) : recherche et localisation d'un sac à dos enfoui contenant un ARVA. Autres équipements de sécurité : Avalung, sac ABS, ballon
27 Organisation des recherches : en avalanches, répartition des taches et exécution. Insister sur le sondage, notamment pour rechercher des victimes sans ARVA. Insister sur les zones préférentielles et les indices de surface.
28 Bivouac : différents types d’installation, confection.
29 Déclenchement des secours : être précis sur les circonstances, le lieu et l’état de la victime. (Où, Qui, Quoi, Quand). Aider les équipes de secours, sans les déranger.
30 Traîneau : mise en place d’un véritable traîneau de fortune et d’un traîneau préfabriqué. Conduite du traîneau dans diverses pentes : raide, dévers.
31 Connaissance des EPI (équipement de protection individuel) : réglementation, gestion
 

 

 

 

Brevet fédéral - Initiateur Ski Alpinisme
 
Règlement
 
Art 1 : Définition du brevet
La Fédération Française des Clubs Alpins Français délivre un Brevet Fédéral d’initiateur de ski alpinisme sanctionnant les aptitudes pédagogiques et techniques pour encadrer, enseigner, animer ou entraîner bénévolement dans l’activité du ski de randonnée et du ski alpinisme.
 
Art 2 : Champ d’intervention
L’initiateur de ski alpinisme est capable d’organiser et de conduire avec sécurité un groupe de skieurs alpinistes pour un ou plusieurs jours sur tous terrains enneigés, y compris glaciaires.
 
Art 3 : Rôle de la CNSN
La CNSN a en charge l’application du présent règlement, l’organisation de la formation et l'inscription au fichier des cadres fédéraux.
La CNSN est la seule habilitée à agréer les stages de formation de cadres fédéraux
 
Art 4 : Conditions d’entrée en formation
Pour entrer en formation, le candidat doit :
-          posséder une licence de l’année en cours d’une association affiliée CAF,
-          avoir 18 ans révolus à la date d’entrée en formation,
-          être titulaire de l’UFCA
-          s’engager auprès de son association qui le présente, à exercer comme initiateur pendant 2 saisons au moins,
-          réussir les tests de niveau organisé par l’encadrement (le cas échéant)
Le candidat doit pouvoir justifier de sa participation aux 3 Unités de Formation niveau 2 suivantes :
-          Neige et Avalanches,
-          Cartographie et Orientation,
-          Sécurité sur glacier.
Les initiateurs d’alpinisme sont dispensés des unités de valeur cartographie orientation et sécurité sur glacier.
De plus le candidat doit être titulaire de l’AFPS sauf cas particulier (médecins ...).
 
Le candidat doit posséder trois années de pratique consécutives, avec des courses niveau AD ou TBSA (ou niveau 3 / 4 toponeige), ainsi qu’une expérience d’encadrement dans l’équipe de son club.
 
Les candidatures sont proposées par un Club, elles sont à adresser à l'organisateur d'un stage de formation de cadres agréé par la Commission Nationale des Sports de neige
 
Art 5: Composition du dossier
- un formulaire d’inscription national revêtu de l’avis et de la signature du président de l’association,
- une photocopie de la licence FFCAM de l’année en cours,
- un certificat médical de moins d’un an, attestant que le candidat est apte à pratiquer l’activité,
- une liste d’au moins 30 courses de ski alpinisme ou une liste d’au moins 20 courses complétées par un stage pré-initiateur organisé par la CNSN,
- une photocopie des attestations de participation aux trois UF définies ci-dessus,
- une photocopie du Livret de formation le cas échéant,
 
Pour les stagiaires n’ayant pas encore de Livret de formation, il doivent fournir en plus :
                - une photo d’identité
                - une photocopie de l’AFPS
                -une photocopie de l’attestation de suivi de l’UFCA 
 
Le dossier d’inscription doit parvenir au responsable du stage (et pour avis au délégué technique régional) au plus tard un mois avant le début du stage. Tout dossier incomplet ou parvenu après les délais sera refusé.
 
 
Art 6 : Durée de la formation
Le stage aura une durée minimale de sept jours :
-            soit 7 jours consécutifs qui permettront d’apprécier le candidat sur la durée,
-            soit un stage organisé en 2 parties suffisamment éloignées pour juger de l’évolution du candidat et de sa capacité à s’adapter à des terrains et des conditions variés.
Un stage ne doit pas comporter plus de 12/15 candidats.
 
Art 7 : Contenu de la formation
Le stage se déroule en montagne dont une partie sur glacier. Au cours du stage seront abordés les points suivants :
        Révision des notions acquises au cours des UF (voir les programmes des UF)
        Préparation et conduite de la course.
        Aspect pédagogique et rôle du cadre, avant, pendant et après la course.
        Aptitude à gérer un stock d'EPI.
Aussi souvent que possible les aspects « Sécurité » et « Responsabilité » devront être mis en valeur.
 
Art 8 : Modalités d’évaluation
Le candidat devra faire preuve de :
- Son aisance lors de l’évolution à ski sur tout terrain, y compris mixte ou glaciaire, et de la sécurité qu’il sait mettre en œuvre lors de cette évolution.
- Sa maîtrise dans l’utilisation des techniques de progression, de sécurité et de secours.
                - Sa capacité à gérer l’évolution d’un groupe en sachant apprécier ses propres limites et celles des membres du groupe.
- Son esprit de décision et sa connaissance du milieu montagnard hivernal.
Chaque stagiaire sera mis en situation réelle d’encadrement.
 
Le Brevet Fédéral d’initiateur Ski-Alpinisme est délivré aux candidats sur avis favorable du jury. Celui-ci devra s’aider de la grille des compétences, outil pédagogique mis à la disposition des organisateurs. L’évaluation s’effectue de manière continue pendant toute la durée du stage.
 
Art 9  : Composition de l’équipe d’encadrement :
Le stage sera organisé par un instructeur de Ski- Alpinisme et un responsable administratif (l’instructeur peut être responsable administratif). L’instructeur doit obtenir l’accord de la commission. Le responsable centralise les dossiers d’inscription et sélectionne les candidats.
L’équipe d’encadrement devra être composée d’un guide professionnel et d’au moins un instructeur. Pour les stages de plus de 8 stagiaires, l’équipe doit être complétée par des instructeurs ou des initiateurs. Il est conseillé de répartir les stagiaires en plusieurs groupes.
 
Art 10 : Mode d’attribution du brevet :
Le Brevet Fédéral d’initiateur de ski alpinisme est délivré par la CNSN par délégation du Président de la FFCAM sur proposition de l'encadrement. Il est matérialisé par une “ vignette Brevet ” à coller sur le Livret de Formation.
L'obtention de ce brevet déclenche l'inscription automatique du candidat au fichier national des cadres fédéraux pour une durée limitée à 5 ans.
 
Art 11 : Recyclage :
Le titulaire du Brevet est soumis à un recyclage tous les 5 ans.
Les initiateurs peuvent se recycler par :
-            la participation à un stage de recyclage organisé par un instructeur FFCAM et un guide (après agrément de la CNSN),
-            la participation à deux stages niveau 2 ou 3 (nivologie et sécurité sur glacier),
-            la participation à l’encadrement d’un stage initiateur.
Les cadres doivent également veiller à recycler leur brevet de secourisme, type AFPS.
 
Art 12 : Retrait du diplôme
Après enquête, le brevet pourra être retiré à son titulaire, par décision de la Commission de discipline de la Fédération française des clubs alpins et de montagne, dans le cas où ce dernier :
                - ne répond plus aux conditions du présent règlement
                - a commis une faute dont la fédération aura apprécié la gravité.
L’intéressé sera invité à se faire entendre avant la décision de la fédération.

 

CLUB ALPIN FRANCAIS ANGOUMOIS
SIÈGE SOCIAL: HALLE DES SPORTS
DE MA CAMPAGNE
41 RUE DE LA CROIX LANAUVE
16000  ANGOULEME
Contactez-nous
Tél. CAF ANGOUMOIS - Halle des Sports de Ma Campagne - 41, rue de la Croix Lanauve - 16000 ANGOULEME
Permanences :
06 72 51 41 34
Activités du club

Risques, techniques, préparation

image

                RISQUES

Plus d'infos

Webcams

WEBCAMS

          WEBCAMS

Plus d'infos

meteo

image

          METEO - AVALANCHES

Plus d'infos

TOPOS

image

               TOPOS

Plus d'infos

CONDITIONS

image

            CONDITIONS

Plus d'infos
Agenda