Randonnée alpine

Contenus de formation Randonnée Alpine
 
 
 
 
1-         Les pentes de neige (inférieures à 45°)
 
·         La consistance de la neige et la sécurité : type d’encordement, type de progression,
      utilisation du piolet, des crampons.
·         Le freinage d’une glissade : avec et sans piolet, avec et sans crampons, encordés avec chute du second et du leader.
·         Le relais sur « corps mort » : piolet, sac en plastique, planche, …
·         La marche aux anneaux : encordement, réglage de la longueur, tension de la corde, assurage, assurage dynamique.
·         La manière de placer les pieds et d’utiliser le piolet : à la montée, à la descente, en traversée.
·         La descente : position des pieds, avec piolet, en cordée.
·         La descente en ramasse.
·         La pose de main courante sur piolets avec mouflage.
 
2-         Le glacier
 
·         Le choix de l’itinéraire : éviter les crevasses, vitesse de progression, imaginer les
      risques … et ajuster la technique.
·         L’assurage en progression : longueur d’encordement suivant le terrain, …
·         Le relais et les ancrages : sur piolet, sur broches, sur lunule et champignon.
·         La remontée d’une crevasse : les différents mouflages, remonter sur une corde, sur 2 cordes, …
·         La technique de progression en crampons. 
·         La taille de marches.
 
3-         Le terrain mixte
 
·         Les mélanges glace / rocher / neige.
·         Les techniques de progression : les méthodes de progression, les trucs pour
     sécuriser le piolet, l’utilisation des crampons.
·         Les moyens d’assurage : broches, anneaux, pitons.
·         Les relais.
 
4-         Le rocher (niveau III maximum)
 
Il s’agit de courts passages rocheux ne dépassant guère une cinquantaine de mètres.
 
·         Les notions d’encordement, soit avec baudrier, soit en confectionnant un baudrier de fortune.
·         La connaissance des nœuds en 8 (éventuellement nœud de chaise), nœud de
     cabestan et demi-cabestan, nœud de pêcheur, nœud autobloquant, queue de vache.
·         Les notions d’assurage : à l’épaule, sur becquets, sur équipement en place, soit câble
      équipant un passage assez court, soit via ferrata sur un parcours plus long (dans ce cas, 
      utilisation de matériel spécifique).
·         La pose de rappel et assurage à la descente.
·         La pose de main courante, soit en descente, soit en traversée avec, dans ce dernier cas, 
      mouflage pour tendre la corde.
 
5-         La sécurité et les secours
 
·         La préparation : prévision des risques, météo, connaissance du terrain, …
·         Les premiers secours : selon le terrain, le déclenchement des secours, …
·         La mise en application concrète d’une situation délicate (sortie de crevasse, …).
·         La conduite à tenir en cas d’intervention de l’hélicoptère.
·         Les principaux centres de secours.
 
6-         L’implantation d’un bivouac imprévu (conditions atmosphériques, accident, …)
 
7-         La conduite d’un groupe en altitude
 
·         Le plan de marche : évaluation la plus exacte possible des durées de temps suivant 
      les différents paramètres : genre de terrain, pente, conditions climatiques, nombre et
      niveau physique des participants, pauses pour s’équiper, se déséquiper, manger, 
      boire, regrouper.
·         La marge de sécurité et l’itinéraire de repli à prévoir.
·         L’évaluation des participants et du niveau du groupe avant et pendant la course.
·         Les difficultés psychologiques qui peuvent être rencontrées suivant les participants.
·         L’organisation éventuelle des cordées.
·         La conduite à tenir en cas d’événement imprévu dû, soit à la nature du terrain (sentier
      éboulé, chute de pierres, torrent à franchir avec ou sans pont de neige, coulée de
      neige inopinée), soit au mauvais temps (orage, chute de neige, brouillard).
·         Les réactions des participants en cas d’incidents.
·         Les bonnes décisions à prendre … pour éviter les problèmes.
 
8-         La conduite à observer dans un hébergement (refuge, gîte, … gardé ou non)
 
            L’encadrement doit rester maître de la gestion de toutes les décisions concernant le
          groupe : choix de l’itinéraire, comportement dans le refuge vis-à-vis du gardien, et du
           groupe,…
 
9-         La cartographie et l’orientation (rappel)
 
Les stagiaires ont acquis cette formation au cours des stages précédents. On ne doit pas y revenir, mais simplement aborder cette discipline à l’occasion de l’établissement du plan de marche, en vérifiant l’adéquation de celui-ci avec la carte et, en contrôlant sur le terrain que les stagiaires maîtrisent bien tous les éléments qui y ont été inscrits : durée de la progression suivant les dénivelées, azimuts à observer, …
 
10-       La connaissance du milieu (rappel)
 
Les stagiaires ont acquis ces connaissances au cours du stage de randonnée en montagne. Des rappels doivent être effectués sur le terrain et à travers la relecture du Mémento de la Randonnée en Montagne.
 
11-       La vie de l’Association (rappel)
 
A travers l’expérience déjà acquise par le stagiaire, comment compte-t-il s’investir dans son Association : encadrement, politique associative, administration, communication, protection de l’environnement, … ?
 

 

 

 

Règlement de formation BREVET FEDERAL D'INITIATEUR RANDONNEE ALPINE
 
 
 
 
Art 1 : Définition du brevet
 
La Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne délivre un brevet Fédéral d’initiateur Randonnée Alpine sanctionnant les aptitudes pédagogiques et techniques pour encadrer, enseigner, animer ou entraîner bénévolement dans l’activité randonnée notamment en haute montagne.
 
Art 2 : Champ d’intervention
 
Le titulaire de ce diplôme possède les compétences pour gérer un groupe en randonnée en plaine en toute saison et en montagne estivale. En haute montagne son domaine d’intervention se limite aux itinéraires Facile (F. cotation UIAA). Il maîtrise les techniques de sécurité nécessaires pour faire progresser un groupe :
-          sur la neige (névé au printemps par exemple),
-          dans des terrains rocheux faciles (II maxi),
-          sur des itinéraires glaciers faciles et classiques dont les pentes sont généralement inférieures à 30° et l’altitude inférieure à 3800 m dans l’arc alpin.
 
Art 3 : Rôle de la C N R
 
La CNR a en charge l’organisation de la formation et l'inscription au fichier des cadres fédéraux.
La CNR est la seule habilitée à agréer les stages de formation de cadres fédéraux
Les candidatures sont proposées par un Club ou un Comité départemental ou régional, elles sont à adresser à l'organisateur du stage.
 
Art 4 : Conditions d’entrée en formation
 
 Pour entrer en formation le candidat doit :
                        - posséder une licence de l’année en cours d’une association affiliée FFCAM
                        - avoir 18 ans révolus à la date d’entrée en formation
- être titulaire de l’UFCA et de l’UF carto-orientation Niveau 2 (ou du BF initiateur randonnée en montagne depuis 2 ans)
- posséder une liste certifiée de 15 courses de niveau F et PD (ou 5 courses en premier de cordée ou en cordée réversible seulement pour les titulaires du BF initiateur randonnée en montagne)
- s’engager auprès de son association qui le présente, à exercer comme initiateur pendant 2 saisons au moins.
 
Art 5: Composition du dossier d’inscription
 
- le formulaire d’inscription national revêtu, obligatoirement, de l’avis du président de l’association ou du comité.
                        - une photocopie de la licence FFCAM de l’année en cours
- attestation de suivi de l’UFCA et de l’UF carto orientation Niveau 2
- la liste de courses certifiée
                        - une photocopie du Livret de formation le cas échéant
- certificat médical de non contre-indication à la pratique de la randonnée datant de moins d’un an.
Pour les stagiaires n’ayant pas encore de Livret de formation, il doivent fournir en plus :
                        - une photo d’identité
                        - une photocopie de l’AFPS
Le dossier d’inscription doit parvenir au responsable du stage (et pour avis au délégué technique régional) au plus tard un mois avant le début du stage.
Tout dossier incomplet ou parvenu après les délais sera refusé.
 
 
 
 
Art 6 : Durée de la formation
 
La formation comprend un volume horaire global d’un minimum de 44 h réparties sur 5 jours et demi
 
 
Art 7 : Contenu de la formation
 
Il porte sur l’acquisition de :
- compétences techniques ;
- compétences en encadrement : conduite de groupe et enseignement ;
- sécurité, secours, gestion EPI ;
- connaissances de l’environnement institutionnel ;
- connaissance du milieu naturel ;
 
 
Art 8 : Modalités d’évaluation
 
Les stagiaires sont évalués durant le stage par l’équipe des formateurs dans les domaines suivants :
- aptitudes techniques ;
- aptitude à l’organisation de l’activité dans un club, à la conduite de groupe et à l’enseignement des techniques de progression sur neige et glace ;
- maîtrise des techniques de sécurité et de secours ;
- connaissance du milieu ;
 
 
Art 9 : Composition de l’équipe d’encadrement :
 
- un instructeur ou un cadre agrée par la CNR
- un cadre professionnel : guide de haute montagne durant 4 journées.
 
Art 10 : Mode d’attribution du brevet :
 
Le Brevet Fédéral d’initiateur randonnée alpine est délivré par la CNR par délégation du Président de la FFCAM sur proposition de l’encadrement. Il est matérialisé par une « vignette Brevet » à coller sur le Livret de Formation.
L'obtention de ce brevet déclenche l'inscription automatique du candidat au fichier national des cadres pour une durée limitée à 5 ans.
 
Art 11 : Recyclage
 
Le titulaire du Brevet est soumis à un recyclage tous les 5 ans. La participation comme cadre fédéral à un stage de formation dans cette discipline vaut recyclage.
 
Art 12 : Retrait du diplôme
 
Après enquête, le brevet pourra être retiré à son titulaire, par décision de la Commission de discipline de la Fédération française des clubs alpins et de montagne, dans le cas où ce dernier :
            - ne répond plus aux conditions du présent règlement
            - a commis une faute dont la fédération aura apprécié la gravité.
            L’intéressé sera invité à se faire entendre avant la décision de la fédération.
 
 

 

CLUB ALPIN FRANCAIS ANGOUMOIS
SIÈGE SOCIAL: HALLE DES SPORTS
DE MA CAMPAGNE
41 RUE DE LA CROIX LANAUVE
16000  ANGOULEME
Contactez-nous
Tél. CAF ANGOUMOIS - Halle des Sports de Ma Campagne - 41, rue de la Croix Lanauve - 16000 ANGOULEME
Permanences :
06 72 51 41 34
Activités du club

Risques, techniques, préparation

image

                RISQUES

Plus d'infos

Webcams

WEBCAMS

          WEBCAMS

Plus d'infos

meteo

image

          METEO - AVALANCHES

Plus d'infos

TOPOS

image

               TOPOS

Plus d'infos

CONDITIONS

image

            CONDITIONS

Plus d'infos