S.N.E.

 

UNITE DE VALEUR SITES SPORTIFS
Formation au Brevet d’Initiateur d’Escalade sur Sites Sportifs
 
Prés requis : Etre titulaire de Brevet d’initiateur sur SAE.
Avoir satisfait aux tests d’évaluation et effectuer au moins 35 heures de co-encadrement dans son Club.
 
Durée du stage : 4 jours minimum ou 5 jours, pour un minimum de 35h.
image

 

CONTENU DE FORMATION
 
Prés requis : Etre titulaire de Brevet d’initiateur sur SAE.
Avoir satisfait aux tests d’évaluation et effectuer au moins 35 heures de co-encadrement dans son Club.
L’encadrement du stage se compose :
D’un cadre technique breveté d’Etat, assisté d'un instructeur ou, par défaut, d'un moniteur d’escalade fédéral agrée par la CNE.
 
Durée du stage : 4 jours minimum ou 5 jours, pour un minimum de 35h.
Sommaire
1-     Pédagogie théorie et pratique :
·         Principes fondamentaux de l’activité.
·         Techniques d’enseignement, dynamique de groupe.
·         Les repères en escalade permettant l’évaluation.
·         Les contraintes du débutant.
·         Recherche d’éducatifs, travail de thèmes (capacité à choisir des voies et éventuellement les aménager  afin qu’elles soient en adéquation avec les éducatifs, les thèmes choisis et adaptés au niveau des stagiaires).
·         Etre capable d’organiser et de conduire une séance en rapport aux objectifs fixés.
·         Etre capable de mettre en place des ateliers correspondants au thème de la séance.
·         Etre capable de structurer un cycle d’initiation par des séances en cohérence avec le niveau des stagiaires et les objectifs visés. Savoir les conduire et les évaluer.
·         Assurer la sécurité de plusieurs cordées en escalade.
 
2-     Techniques et sécurité :
Assurer sa propre sécurité et celles des pratiquants dont on a la charge
·         Remonté sur corde fixe.
·         Réchappes en paroi. (complément)
·         Installation et déplacement sur main courante.
·         Installation et gestion de plusieurs rappels débrayables
·         Evaluer l’état de fiabilité du matériel mis en place
·         Evaluer l’état de fiabilité et de sécurité d’un atelier dans son ensemble.
·         S’organiser afin de pouvoir évaluer la sécurité de chaque pratiquant.
·         Connaître les techniques pour venir en aide à un grimpeur dans différentes situations (débloquer un stagiaire bloqué sur un rappel, etc…)
 
3-     Connaissances générales :
Sécurité
·         Le matériel et son mode d’emploi
·         Les conditions de gestion et contrôle des équipements de protection individuels (EPI) (UFCA).
·         Comportement en cas d’accident et d’incident.
·         Connaissance des risques juridiques liés à la pratique de l’escalade et au milieu de pratique
·         Connaissance des règles fédérales d’organisation des sorties de club
 
Autre
·         Les différents types de roches.
·         L’équipement des voies.
·         La protection de l’environnement. (UFCA)
·         Les sites naturels : démarches pour ouvrir un site (autorisations, conventions, etc…)
         
4- Les accidents sur SNE :
·    Les diverses causes d’accident sur SNE et la démarche sécurité FFCAM
 
N.B : Toute faute de sécurité effectuée par un stagiaire lors de sa mise en situation en présence d’élèves est à apprécier par l’encadrement. Son degré de dangerosité peut conduire à l’élimination du stagiaire.

 

REGLEMENT
 
BREVET D'INITIATEUR D'ESCALADE SUR SITES NATURELS D'ESCALADE
 
Commission Nationale d’Escalade
 
 
Art 1 : Définition du Brevet.
La Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne délivre un brevet Fédéral d’initiateur d’escalade sur Sites Sportifssanctionnant les aptitudes pédagogiques et techniques pour enseigner bénévolement l’escalade au sein d’une collectivité.
 
Art 2 : Champ d’intervention
Ce brevet permet d’organiser et d’encadrer des actions de formation sur blocs et sur Sites Naturels d’Escalade, d’une longueur équipées, ou Sites Sportifs.
 
Art 3 : Rôle de la CN
La CNE a en charge l’application du présent règlement, le suivi de la formation et l'inscription au fichier des cadres fédéraux.
 
Art 4 : Conditions d’entrée en formation.
Pour entrer en formation le candidat doit :
·         être titulaire du Brevet d’initiateur d’escalade sur SAE.
·         posséder une licence de l’année en cours d’une association affiliées à la FFCAM
·         avoir 17 ans révolus à la date d’entrée en formation*.
·         avoir réussi les tests d’évaluation de son autonomie sur Sites Sportifs
·         justifier d’au moins 35 d’heures de co-encadrement sur SNE dans son club
·         s’engager auprès de son association qui le présente, à exercer comme initiateur pendant au moins 2 saisons.
* le titulaire du Brevet d’initiateur d’escalade sur sites sportifs, âgé de moins de 18 ans, ne peut pas encadrer de façon autonome une action programmée par le Club. Par contre, il peut être inclus à l’équipe d’encadrement et coencadrer sous la responsabilité et en compagnie d’un initiateur d’escalade, majeur, ou d’un professionnel.
 
Les candidatures proposées par un Club ou un Comité Départemental sont à adresser au Comité Régional qui, par délégation de la FFCAM, a la charge d’organiser, de gérer et de déclarer la formation au Siège fédéral.
La CNE est la seule habilitée à agréer les stages de formation de cadres fédéraux.
 
Art 5 : Composition du dossier  
La candidature présentée par l’association, elle doit comporter :
·         le formulaire d’inscription et de validation établit par la FFCAM, rempli et signé par le candidat et revêtu obligatoirement, de l’avis du président de l’association et du responsable de l’activité.
·         une photocopie de la licence FFCAM de l’année en cours.
·         la photocopie de l’attestation de réussite aux tests d’évaluation de son autonomie sur Sites Sportifs.
·         le dossier d’inscription doit parvenir au responsable du stage (et pour avis au délégué technique régional) au plus tard un mois avant le début du stage. Tout dossier incomplet ou parvenu après les délais sera refusé.
 
Art 6 : Durée de la formation
La formation comprend un volume horaire global d’un minimum de 35 h réparties sur 4 à 5 jours globalisés. Ce nombre de jours peut être fractionné en séquences de 2 jours.
 
Art 7 : Contenu de formation
Ce stage a pour but d’apprendre au candidat à structurer des séances d’apprentissage à l’escalade.
Puis, placé en situation de formateur, d’évaluer ses compétences dans ce domaine et celui de l’animation afin qu’il puisse initier, animer et encadrer bénévolement en toute sécurité un groupe (dans le cadre de la réglementation en vigueur) jusqu'à l’autonomie sur blocs, sites « sportifs ».
 
Art 8 : Modalités d’évaluation
 L’évaluation devra permettre à l’encadrement de s’assurer que le candidat placé en situation réelle, maîtrise le contenu de formation établi par la CNE sur :
  • la sécurité des ateliers mis en place par lui, ou par les stagiaires, et la gestion de sa sécurité personnelle.
  • la pédagogie de l’enseignement en groupe :
                                             - pertinence et cohérence des thèmes proposés
                                             - qualité des exposés et des démonstrations des exercices
                                             - qualité et exactitude de l’évaluation réalisée sur chacun des stagiaires (élèves)
                                             - exactitude de l’évaluation des exercices proposés.
  • Les connaissances et son aptitude à gérer des équipements de protection individuels (EPI)
            Enfin, l’encadrement doit prendre en compte les capacités relationnelles du candidat
 
Art 9 : Composition de l’encadrement
L’encadrement du stage se compose :
·         D’un cadre Breveté d’Etat ou DE escalade ou guide haute montagne, assisté d'un instructeur d’escalade ou, par défaut, d'un moniteur d’escalade Qualification Grandes Voies, agrées par la CNE.
 
Art 10 : Mode d’attribution du brevet
 Le Brevet Fédéral FFCAM d’initiateur d’escalade sur sites « sportifs » est délivré par la CNE sur proposition de l’encadrement. Il est matérialisé par une « vignette Brevet » à coller sur le Livret de Formation.
L'obtention de ce brevet déclenche l'inscription automatique du candidat au fichier national des cadres pour une durée de limitée à 5 ans.
 
Art 11 : Recyclage.
Avant cette échéance, l’Initiateur souhaitant maintenir son inscription au fichier national des Cadres fédéraux devra suivre une session de recyclage de 2 jours traitant des :
  •     évolutions de l’escalade dans le domaine des techniques de sécurité
  •      nouveaux matériels et leur utilisation 
  •      la révision des savoirs et savoir-faire pratique pour assurer sa propre sécurité et celle d’un groupe placé sous sa responsabilité.
  •  
Peut être considéré comme une session de recyclage :
  • Un rassemblement de cadres agréé par la C.N.E et encadré par un professionnel
  • Un stage de recyclage spécifique agréé par la C.N.E et encadré par un professionnel.
  • Sur dossier soumis à la Commission, pourront être considérés comme recyclés les cadres brevetés co-encadrant régulièrement des stages de formation de cadres.
 
Art 12 : Retrait du diplôme
Après enquête, le brevet sera retiré à son titulaire, par décision de la Commission de discipline de la  FFCAM, dans le cas où ce dernier :
  • ne répond plus aux conditions du présent règlement
  • a commis une faute dont la fédération aura apprécié la gravité.
            L’intéressé sera invité à se faire entendre avant la décision de la fédération.

 

 

TESTS D'ENTREE EN FORMATION

 

TESTS D’ENTREE  EN  FORMATION  D’INITIATEUR  SUR SITES SPORTIFS
 
Pré requis : UF autonomie sur Sites Sportifs (Livret validée par le Président du Club)
 
Organisation :
Tests programmés et déclarés sur Extranet par le Comité Régional ou Départemental.
Durée de la validation : une journée.
L’encadrement doit être composé :
·        D’un cadre Breveté d’Etat ou DE escalade ou guide haute montagne ou d'un instructeur ou, par défaut, d'un moniteur d’escalade Qualification Grandes Voies, agrées par la CNE.
·        Et d’un Initiateur d’escalade Sites Sportifs agréés par le Comité Régional.
 
Contenu :
La validation consiste à réaliser au minimum 3 voies à vue d’un niveau allant de 5c à 6b. La réalisation d’une voie de 6b étant obligatoire.
Pendant toute la réalisation des voies, seront examinés avec attention toutes les actions du candidat, son comportement et l’ensemble des techniques lui permettant d’assurer sa sécurité, en tant grimpeur puis en tant qu’assureur. (Référentiel : UF à l’autonomie sur Sites sportifs)
Il devra installer et réaliser au moins 3 descentes :
·        une en moulinette.
·        une en rappel
·        une en situation de but dans une voie
 
Contrôle théorique :
·                    Les consignes de sécurité en escalade sur sites naturels.
·                    La chute (Facteur chute et Force de choc)
 
Liste non exhaustive des actions et comportement à observer durant le test
 
D’une façon générale  sont à observer : le contrôle réciproque des techniques de sécurité mises en place entre grimpeurs de la même cordée.
 
·        Le baudrier et encordement.
·        Accord préalable sur des termes ou expressions « conventionnels » qui seront employés par les grimpeurs afin de coordonner leurs actions.
Technique d’assurage :
·        Parage
·        Place occupée par l’assureur par rapport à l’axe des premiers mètres de la voie (droite ou gauche).
·        Préparation de la corde et disposition au sol.
·        Le passage de la corde dans le frein.
·        La fermeture du mousqueton de sécurité, s’il est à vis.
·        Respect du couloir de chute.
·        Aisance, fluidité et synchronisation des mouvements d’assurage (manipulation du frein et de la corde).
·        Vigilance.
Technique de mousquetonnage :
·        Par rapport aux épaules : hauteur du mousquetonnage de la corde.
·        Pris en compte du cheminement de la voie pour mousquetonner les dégaines
·        Aisance et rapidité du passage de la corde dans le mousqueton.
·        Observer que le brin sortant du mousqueton pour aller à l’encordement ne soit pas contre la paroi.
Manœuvre de maillon rapide :
 
·        Vérifier la solidité du relais.
·        Rester tout le temps de la manœuvre, auto-assuré au relais.
·        L’assureur reste vigilant et assure son leader tout au long de la manœuvre.
·        Le grimpeur réalise correctement la technique préconisée pour réaliser cette manip, sans rompre la chaîne d’assurage.
 
Descente en moulinette et en rappel :
·        La communication entre les grimpeurs : pertinence et audibilité.
·        Le respect de l’emploi du système placé en fin de voie.
·        Installation de la moulinette ou du rappel en assurant sa sécurité, celle de la corde et sans rompre la chaîne d’assurage.
·        Pour la moulinette : Le contrôle de la vitesse de descente et la coordination des mains de l’assureur.
·        Pour le rappel : la mise en place de l’autobloquant
·        Le retrait de la corde du frein.
·        Le rappel de la corde et le soin apporté ensuite pour la déplacer.
 
Réchappe :
Savoir résoudre une situation telle que :
·        Impossibilité de franchir le passage au dessus d’un ancrage.
·        Se récupérer après une chute dans un dévers important, ou un toit.
·        Remonter sur corde
CLUB ALPIN FRANCAIS ANGOUMOIS
SIÈGE SOCIAL: HALLE DES SPORTS
DE MA CAMPAGNE
41 RUE DE LA CROIX LANAUVE
16000  ANGOULEME
Contactez-nous
Tél. CAF ANGOUMOIS - Halle des Sports de Ma Campagne - 41, rue de la Croix Lanauve - 16000 ANGOULEME
Permanences :
06 72 51 41 34
Activités du club

Risques, techniques, préparation

image

                RISQUES

Plus d'infos

Webcams

WEBCAMS

          WEBCAMS

Plus d'infos

meteo

image

          METEO - AVALANCHES

Plus d'infos

TOPOS

image

               TOPOS

Plus d'infos

CONDITIONS

image

            CONDITIONS

Plus d'infos
Agenda