Carnet de route

L’arête des 17 gendarmes

Le 04/07/2017 par jean darmes

 

En ce début Juillet, il est bon de bien repérer les créneaux météos, sous peine de finir tremper sous la pluie et foudroyer par l’orage ou de rester au bistrot à force de trop regarder la météo…

 

Alors on se dit qu’en Espagne çà devrait le faire, que du sommet de l’anéto on devrait avoir une jolie vue et rien de tel qu’un bon bivouac sur une belle arête pour démarrer les vacances ;

 

C’est aussi l’ouverture de la LGV,alors on en profite :Angouleme-Benasque en 6h, on arrive un peu décoiffé vu les 320km/h !(enfin sauf pour wiwi, le pauvre n’a plus beaucoup de cheveux sur le caillou)

 

On se charge un peu le sac avec un duvet , un vieux matelas mousse troué, un petit réchaud, pas trop de gaz et un ou 2  lyophilisés périmés et quelques litres d’eau ;Faudrait pas être trop lourd dans les passages de IV sup quand même…, et s’est parti pour 3 heures de grimpe sous le soleil depuis le col des sallenques ; on avait une photo défraichit d’un bivouac possible sous le pic Margalide, et bien il est toujours là et aura parfaitement répondu à nos attentes ! on peut même y dormir sans être tête bèche…nuit bien agréable après une soupe à la bisque de homard de 2014 , une fondue au 4 fromages de 2015 et ainsi qu’une mousse au chocolat de 2016 , bref du 4 étoiles lyophilisé & périmé mais à 3100m c’est un luxe qu’on apprécie bien ! heureusement que la mousse au chocolat se réhydrate à l’eau froide car le gaz nous a lâché juste après la  fondue ! on s’endort sous les étoiles , bercé par la lune qui éclaire la brume du soir ;

Lever de soleil qui va bien, pas un bruit, personne dans le coin ;on apprécie cette solitude ; c’est reparti pour le dernier morceau de l’arête sallenques-tempetes, on arrive tranquilou en 3h  au sommet de l’anéto entre 2  wagons d’espagnols, on s’y retrouve quelques instants, seuls pour apprécier ce moment ;  cet année, tôt (ou tard) ils devaient aller à l’anéto (ou tard ) ; on salue Mahomet et on met le(s) voile(s) vers la Maladeta, une petite traversée Sud-Nord dans les pattes avant de redescendre péniblement à la rencluse ;

 

Après une bière de détente, on regarde la suite du programme, on s’était dit la veille, que tant qu’à être dans le secteur, autant enchainer sur l’arête Ouest du pic d’Albe ;on est prêt à aller bivouaquer au lac d’Albe depuis la rencluse quand on regarde attentivement la carte ;ah oups,. le départ n’est pas de ce coté-là !! en effet il faudrait se retaper 1000m de dénivelés….ou bien redescendre au vrai départ, les  bains de benasque et y boire une bonne bière…choix difficile J…on s’aperçoit également que cette arête est aussi dans les 100 plus belles !

 

C’est après une bonne nuit de sommeil qu’on démarre l’approche pour le pic d’Albe ; le sentier est bien raide au départ, puis bien vert , une horde d’isards nous saluent tranquillement, on se sent seul au monde, c’est d’ailleurs bien indiqué dans le topo, vous ne croiserez personne , uniquement des pierres & des isards ; bon ben c’est raté pour la solitude car on voit une autre cordée déjà bien engagée sur la crête ; on attaque à notre tour, y a du boulot pour contourner ces 15 gendarmes, surtout qu’on n’a pas nos papiers sur nous ! on croise également une cordée d’espagnols pas très vigoureuse, qui se sont trompés de départ , faut dire qu’il y a 2 brèches , faut juste prendre la bonne !

Donc dans ce coin paumé, on sera finalement 3 cordées, vive la tranquilité !

On avance tranquilou en évitant tous ces barrages &  ces gendarmes quand on arrive au dessus d’une grande brèche, d’où l’on entend une voix venant du bas, du pierrier :

-«ohé, tu connais l’arête » ?

-Ben non c’est la première & surtout la dernière fois dans le secteur !

-ah bon parce qu’on n’est pas sur d’être sur le  chemin, le topo est vague…

-euh…voui çà parait bizarre que pour une arête, vous soyez en bas sur le pierrier ?! faudra pensez à remonter !!

-ah…d’accord, ben on va vous suivre… »

 

On ouvre donc la voie après un ptit dièdre sympa qui nous ramène sur l’arête faîtière.

Çà déroule à corde tendue jusqu’au dernier rappel, où l’on propose à notre cordée suiveuse de descendre en même temps ; on s’accorde quelques minutes de pause en rappelant la corde et on entame la conversation :

-« elle est sympa cette arête, 15 gendarmes, çà en fait un paquet quand même, surtout qu’on a pas nos papiers !

-euh ………………on est gendarmes…au PGHM…………. !!!

-ahahah !!! et merde l’arête des 17 gendarmes !!!! bon ben on va y aller car on n’a toujours pas nos papiers !!!! »

 

C’est ainsi que l’on termina l’arête, et la longue descente bien escorté !

L’affaire fut réglée à l’amiable devant un coca bien frais  sur la terrasse ensoleillée  des bains de bénasque ; merci à  cette cordée de gendarmes bien sympa ;

 

Il ne reste plus qu’à faire modifier tout les topos maintenant : l’arête Ouest du Pic d’Albe, dite des 17 gendarmes !!!

CLUB ALPIN FRANCAIS ANGOUMOIS
SIÈGE SOCIAL: HALLE DES SPORTS
DE MA CAMPAGNE
41 RUE DE LA CROIX LANAUVE
16000  ANGOULEME
Contactez-nous
Tél. CAF ANGOUMOIS - Halle des Sports de Ma Campagne - 41, rue de la Croix Lanauve - 16000 ANGOULEME
Permanences :
06 72 51 41 34
Activités du club

Risques, techniques, préparation

image

                RISQUES

Plus d'infos

Webcams

WEBCAMS

          WEBCAMS

Plus d'infos

meteo

image

          METEO - AVALANCHES

Plus d'infos

TOPOS

image

               TOPOS

Plus d'infos

CONDITIONS

image

            CONDITIONS

Plus d'infos
Agenda