Carnet de route

Cal Basté

Sortie :  Couloirs en Sierra del Cadi (Espagne) (refuge)* du 28/04/2018

Le 10/05/2018 par Gautier

¡Ola! ¿Que tal? ¡Muy Bien! ¡Bonito! ¿Luis Basté? ¿Como esta la nieve? ¡Vale Vale! ¡Dos cañas por favor! ¡Gracias! ¡De nada! ¡Bastardo! 

Vous l'aurez compris c'est en Espagne que ça se passe. Enfin plus précisément en Catalogne, mais on est pas là pour parler autonomie. Quoique autonomie neige... Pour faire des couloirs de neige?! Pratique. Je m'égare. GPS?! On y reviendra.

Découverte de la Sierra del Cadi pour la señiorita Brigitte y los señioritos Matthieu y Gautier. Massif pré-pyrénéen derrière le col de Porté Puymorens à pas moins de 6h de route d'Angoulême. Un pari osé en cette fin avril mais la nieve esta aqui y las conditiones meteo tambien! Encore fallait-il savoir repérer les bons créneaux sur les différents sites de prévisions, bien jugado señior El Gallo! Il faut bien quatre jours pour rentabiliser le trajet jusqu'à Estana et l'auberge Cal Basté du Senior Luis Basté, seul point de chute du secteur, dépaysement garantie. Luis, petit bonhomme à la moustache bien fournie, d'environ 57 à 67 ans, mas o menos, nous accueil dans son salon avant de nous présenter "La Suite". Comprenez le dortoir, près du poulailler, avec trois niveaux de planches en bois où s'entreposent de bons gros matelas en mousse, un grand luxe à 2€ la nuit. Après midi tranquillo à contempler la Sierra depuis la terrasse et à préparer nos aventures du weekend. Nous sommes rejoint par Jean et ses compères de la FFME de Libourne en fin de soirée. Comment y va le Jean?! La nuit au poulailler s'avère bien plus agréable qu'escompté!

Premier matin, et comme tous les suivants (¡Roca de p*** madre!), une heure de montée sur un sentier rocailleux pour échauffer les organismes encore endormis puis nous sommes au Prat del Cadi, d'où l'on observe, mas o menos, l'attaque des couloirs. Début de notre découverte du quartier par le grand classique du coin, el Canal de l'Ordiguer par sa variante Est. Le temps est bouché, mais pas de pluie/neige et la visu reste correcte pour aborder le couloir. Remontée sans difficultés jusqu'au passage du bloc coincé, une renfougne d'où il faut s'extraire suivie d'un pas engagé où la glace manque pour avoir de bons encrages et se hisser au dessus du caillou. Super passage. Puis ça déroule dans une neige un peu molle jusqu'au à la sortie du couloir où le vent et le brouillard nous accueillent. On reviendra pour la vue. Pas con d'avoir pris une trace GPS! Elle nous permet de retrouver la fin de l'itinéraire jusqu'au sommet puis le Canal del Cristall, voie de descente, sans encombre. Retour au pré pour manger un sandwich sur un parterre de colchiques et sous un soleil encore timide, contraste de notre balade qui nous fait passer de l'hiver au printemps. Après midi bière en terrasse et lecture au coin du feu. Sopa o pasta? Le cuisto, Señior bob rouge, nous prépare un civet de Sanglier. En dessert, à défaut de la crème catalane, du mato... une sorte de fromage blanc qu'il faut agrémenter de miel. De beaucoup de miel!! ¡Buena noche las gallinas!

Dimanche la pluie est attendu en début d'après midi alors on avance le réveil. Remontada al Prat, de nuit pour pas tomber dans la monotonie du parcours. Direction el canal Amagada, même approche que l'Ordiguer mais on bifurque à droite au début, juste après les sapins. Enfin pas complètement à droite Jean!!! Amagada ça veut dire dérobé, alors c'est subtil... au moins aussi subtil que le CAF et la FFME. La pente de neige nous fait buter sur une barre rocheuse, pas moins de trois options d'itinéraires sont décrites dans les topos. A gauche, le fossé est creusé. A droite on s'en rappel (de 30m) alors on prend au centre! Et pour une fois on est pas déçu, mixte rocheux et chatière pour déboucher sur le couloir Sabat. Mais on est dimanche et on a pas chômé... Je suis perdu, pourtant le GPS indique qu'on est bien sur la trace. Jour blanc au sommet. On reviendra pour la vue. Une confiance aveugle en la technologie nous ramène à la voie de descente! Puis le sentier rocheux sous la pluie, on ne l'avait pas encore fait comme ça. On est trempés. Séchoir géant dans la salle à manger de Luis, entre deux éclaircies la neige fait son apparition au village à 1500m. On fait la connaissance de Geno, prononcez Réno, mais non pas Jean, Jean c'est la FFME, Geno c'est la hermana de Luis. Ah mais c'est sa soeur alors?! Lectura, caña y crema catalunya para todos!! 

Lundi, troisième remontée au Prat, en se disant que c'est la dernière ça passe plus vite. Grand beau ce matin, magnifica la Sierra. Aujourd'hui on s'attaque au canal de l'Aliga. Plus à l'Est, l'approche en est encore plus belle. La rimaye qui avait posé problème aux espagnols deux jours plus tôt se trouve bouchée par la neige de la veille. Une pente nous amène au crux, un ressaut d'une quinzaine de mètres en mixte. Un beau combat gagné fièrement par Señior Mateo El Gallo!  S'en suit de belles pentes et un deuxième ressaut en neige excellente jusqu'a la sortie du couloir où pour la première fois le soleil nous accueil. Les chutes de neige de la veille on laissée un placage de neige fin sur les cimes, c'est trop beau, ¡magnifico! ¡bastardo! Dernières pentes pour atteindre le sommet, les nuages sembles former un cercle autour de la Sierra del Cadi et nous laissent profiter du soleil en ce dernier jour ici. Redescente par la voie normale de l'Ordiguer, histoire de varier les plaisirs et de profiter un peu plus des paysages. On coupe au travers des pins encore enneigés et on redescend le sentier rocailleux, pour la dernière fois du weekend, au pas de course. Si on me demande pourquoi je fais de l'alpinisme c'est sans aucun doute pour des journées comme celle là!

Dernier soir où nous nous préparons un repas assis confortablement dans le canapé. Chez Luis c'est comme à la maison, tu veux de l'eau chaude il te montre la gazinière, tu veux un verre il te montre le placard, tu veux l'addition il te tend un papier et un stylo!  On appréciera la gentillesse et la simplicité de nos hôtes qui rendent ces moments uniques. Un séjour hors du temps, où même la pendule semble avoir renoncé, dépaysement à 30mn de la frontière française. Il reste encore des couloirs alors on reviendra!

 

Gautier

 

 

CLUB ALPIN FRANCAIS ANGOUMOIS
SIÈGE SOCIAL: HALLE DES SPORTS
DE MA CAMPAGNE
41 RUE DE LA CROIX LANAUVE
16000  ANGOULEME
Contactez-nous
Tél. CAF ANGOUMOIS - Halle des Sports de Ma Campagne - 41, rue de la Croix Lanauve - 16000 ANGOULEME
Permanences :
06 72 51 41 34
Activités du club

Risques, techniques, préparation

image

                RISQUES

Plus d'infos

Webcams

WEBCAMS

          WEBCAMS

Plus d'infos

meteo

image

          METEO - AVALANCHES

Plus d'infos

TOPOS

image

               TOPOS

Plus d'infos

CONDITIONS

image

            CONDITIONS

Plus d'infos
Agenda