Carnet de route

L'Ossau par la face Nord

Le 29/09/2018 par serge Testouin

Vendredi 28 Septembre départ d’Angoulême 17 h vers les Pyrénées. Dans notre minibus, Matthieu et sa compagne Manon, Michel, Brigitte, Catherine, Gautier et moi Serge, échangeons divers sujets de conversation durant le trajet qui qui nous mène à Laruns où nous passeront la nuit dans un gite.

Samedi 29 sept, départ du gite vers 7h pour se rendre sur le parking alt 1794 m où nous laisserons notre véhicule pour aller au refuge de « Pombie » alt 2032 m. De là, nous préparons nos sacs pour ne porter que le nécessaire pour faire l’ascension de la journée à savoir, « Le Grand Pic d’Ossau » à 2884 m d’altitude par la face Nord. Mais il est déjà 9h et Léon le gardien nous fait remarquer qu’on est pas de bonne heure, et qu’il va devoir faire un deuxième service car on sera pas là à 19h ! (il doit surement avoir l’habitude de croisé des rochelais !)

Nous partons pour la marche d’approche jusqu’au col de « Suzon » 2127 m d’alt où nous prenons le sentier qui part vers l’Ossau. Un peu plus tard nous laissons ce chemin pour bifurquer sur notre droite et contourner ce dernier par le nord pour nous rendre au départ de la voie.

Ce fut pour moi une marche d’approche très éprouvante du fait que je n’ai pas fait de tels sorties depuis les années 80 / 85.

Donc, nous voici au pied de la voie qui nous conduira vers le sommet : la vire de l’embaradère

 Nous nous équipons (baudriers, cordes, dégaines, sangles, coinceurs etc…) et nous voilà partis en progression « corde tendue ». 3 cordées : Matthieu avec Manon et moi-même Serge commençons, suivi de Catherine et Brigitte et pour finir Gautier et Michel. Très bonne progression avec quelques passages un peu délicats et aériens. Mais très bon rocher ou l’accroche est excellente et le niveau peu élevé  4+ maxi. La voie permet de découvrir ce secteur très méconnu de l’Ossau , en coupant des voies magnifiques. La sortie de la vire de l’embaradère débouche au sommet du pilier de l’embaradère, la 100ème plus belle des pyrénées…du cole de la fourche on  rejoint aisément le sommet à 15 h environ. Embrassades, quelques photos, petit ravitaillement un petit coup à boire puis il faut penser à la redescente vers le refuge.

Petite désescalade, suivi de 2 longueurs de 50 m de rappel dont 1 ou les filles ont voulues descendre en « rappel Américain » (chacune sur un brin de corde). A nouveau désescalade pendant pas mal de temps pour enfin retrouver le sentier qui nous conduit au refuge ou nous arrivons vers 17 h 30. Bref largement avant le 2°service, avec les félicitations du gardien , qui ne comparera plus jamais Angoulême à la Rochelle !

 Petite bière sous le soleil au bord du lac du refuge avec 3 copains de Châtellerault retrouvés sur place. Des fameux ouvreurs de voies, qui ne supportent pas les classiques répétitions d’itinéraires, cheminement beaucoup trop morne à leurs yeux, ils sont plutôt adeptes de l’ouverture, de la découverte et des réchappes forcément ! 

Sur le coup des 19 h 15 nous passons tous à table où nous prenons le pineau gracieusement offert par Gauthier et Serge suivi d’un bon repas servi par les gardiens du refuge et enfin finir par un repos bien mérité. Franche rigolade dans une ambiance de camaraderie joyeuse et de rapprochement inter club !

Dimanche 30 Septembre. Réveil 6 h , petit déjeuner 6h15 préparation des sacs et départ 6h45 pour une nouvelle marche d’approche (sans Manon qui est restée car petit soucis de santé – en fait rien qu’une banale pneumonie !) Cette dernière (la marche, pas Manon)  nous conduira au départ de l’ascension du « Petit Pic « par « l’Arête Des Flammes de Pierres » 

Nous partons donc du refuge à la lampe frontale, contournons le lac par la gauche et direction le col de « Peyreget » 2300 m. De là, nous prenons à droite au travers des pâtures puis des raillères qui vont nous conduire au départ de la voie. Le chemin est dégeulasse et remplie de déchet genre roue de vélo rouillée, sans déconner, que fait hulot !

Nous nous équipons et partons pour escalader le pic. Deux cordées : La première Matthieu, Catherine et Serge, et la deuxième Gauthier, Brigitte et Michel. 15 longueurs ont été nécessaires ainsi qu’un passage de cheminée où il faut tomber le sac à dos pour son franchissement. Bref une bonne vieille renfougne à l’ancienne que l’on ne peut guère répéter sur une structure artificielle colorée …Arrivés au sommet, admiration de la chaîne des Pyrénées sur 360°. Accolades, Embrassades, photos et petit encas avant la redescente.

Désescalade, pose d’un premier rappel de 50 mètres à nouveau désescalade puis un deuxième rappel de 25 m redésescalade puis les pâtures pierreuses le sentier et enfin le refuge. Cour repos, récupération de nos affaires laissées pour la journée puis descente vers le parking pour récupérer notre véhicule et rentrer sur Angoulême.

Le Petit Pic du Midi d’Ossau par l’arête des Flammes de Pierres c’est 350 m de dénivelée avec une difficulté de 3 sup à 4, le passage d’un petit surplomb, le franchissement d’une cheminée, et 15 longueurs d’escalade.

Très très bon week-end aussi bien sur le plan randonnée que sur le plan escalade

Avec de l’entrainement à la marche c’est une sortie que je recommande aux nouveaux arrivants au CAF qui veulent découvrir le milieu montagnard.

 

Sergio

 

 

CLUB ALPIN FRANCAIS ANGOUMOIS
SIÈGE SOCIAL: HALLE DES SPORTS
DE MA CAMPAGNE
41 RUE DE LA CROIX LANAUVE
16000  ANGOULEME
Contactez-nous
Tél. CAF ANGOUMOIS - Halle des Sports de Ma Campagne - 41, rue de la Croix Lanauve - 16000 ANGOULEME
Permanences :
06 72 51 41 34
Activités du club

Risques, techniques, préparation

image

                RISQUES

Plus d'infos

Webcams

WEBCAMS

          WEBCAMS

Plus d'infos

meteo

image

          METEO - AVALANCHES

Plus d'infos

TOPOS

image

               TOPOS

Plus d'infos

CONDITIONS

image

            CONDITIONS

Plus d'infos
Agenda