Carnet de route

Exploration en pays Rioumajou

Le 29/02/2020 par Fabien BOITEL

Ça y est, c’est le départ. Vendredi après-midi on saute tous dans le camion de Micka direction les Pyrénées.

La petite pause habituelle sur l’air des portes des Pyrénées pour diner et on repart.

On dépasse Trémezaigues et nous continuons sur une route fermée « mais oui c’est par là, sur le topo ils disent de prendre une piste »

Arrivé au parking : préparation de notre nid douillet pour dormir comme des loirs => nous installons la tente sur le seul emplacement humide du quartier.

Départ samedi matin pour découvrir le cirque de Baricave avec sa tour et ses cascades.

Nous ne trouvons finalement que peu de neige et aucune cascade en condition. Ce n’est pas grave on connaîtra au moins le coin pour une prochaine visite lorsque les conditions météo seront présentes.

Pour se consoler nous trouvons quand même un couloir de neige qui paraît sympa. Aucun topo n’en parle. Pas grave, ce sera une première. Une fois dedans, il n’est finalement pas si court que cela. Il va nous occuper pour une bonne partie de la matinée.
Une fois descendue par la crête, la montre affiche un beau 1000m de dénivelé : c’est parfait nous venons de signer une ouverture de couloir, son nom est tout choisi, ce sera le GauMiFa !

Nous repartons directement à la voiture pour se rendre à notre deuxième point de chute. Après une petite heure de marche d’approche depuis le parking nous arrivons à notre second hébergement : une superbe petite cabane. Nous voilà de vrais Robinson pour 24h. Une petite cabane avec sa cheminée, sa scie et son cour d’eau. Cela va nous permettre de nous remettre en forme pour le lendemain : la face nord du pic de Batoua.

Réveil à 5h, Micka ne le sent pas, il va rester faire l’intendance à la cabane.

5h45 nous partons pour rejoindre la face avec Gautier. 2h et 500m de dénivelé plus tard, les conditions au pied de la face nous font débattre sur la suite du projet.

Nous prenons la décision de tenter la face malgré les conditions. Nous ne sommes pas au Ben Nevis mais c’est tout comme : de la neige jusqu’aux genoux, du vent qui balaie la neige et la glace qui retombe dans les couloirs (et donc sur nous-même… D’ailleurs le bleu que j’ai sous l’œil en est la preuve), le caillou péteux qui se casse à chaque fois qu’on le touche (ou que l’on veut poser un friend…)

Nous nous battons finalement dans la face et en finissons après 6h30 d’effort (les conditions et ma mauvaise lecture d’une longueur n’ont pas aidé).

Pas le temps de s’attarder au sommet, il faut encore traversée la crête et redescendre.

La traversée se passe plutôt bien, la neige porte bien. On se bat ensuite à chaque pas dans la redescente.

Nous arrivons donc épuisés après 11h d’effort à la cabane d’où Mikaël a suivi nos exploits.

Nous avons encore à descendre au parking et récupérer la voiture.

Encore une sacrée bambée avec les copains que je ne suis pas prête d’oublier.

Le Batoua porte bien son nom même si nous pourrions le renommer le French Ben Nevis

CLUB ALPIN FRANCAIS ANGOUMOIS
SIÈGE SOCIAL: HALLE DES SPORTS
DE MA CAMPAGNE
41 RUE DE LA CROIX LANAUVE
16000  ANGOULEME
Activités du club

Risques, techniques, préparation

image

                RISQUES

Plus d'infos

Webcams

WEBCAMS

          WEBCAMS

Plus d'infos

meteo

image

          METEO - AVALANCHES

Plus d'infos

TOPOS

image

               TOPOS

Plus d'infos

CONDITIONS

image

            CONDITIONS

Plus d'infos
Agenda