Carnet de route

Randos en étoile depuis le refuge de l'etang d'Araing, Couserans, Ariege

Le 09/07/2021 par MICHEL MERZEAU

Profitant de 3 jours de beau temps annoncés, nous partons dés vendredi matin, direction le Couserans en ariège, plus précisement la vallée du Biros. Nous nous garons près du charmant village de Frechendech alt 830m. Et oui, comme disait Fanfan dans un précédent carnet de route, l'Ariège, c'est bas. Le but, c'est d'atteindre dans un premier temps le refuge de l'étang d'Araing alt 1965m où nous passerons 2 nuits; La montée est agréable le long du torrent de l'Isard en grande partie sous couvert de hetres et épiceas, mais il y a de la distance et du denivelé. L 'accueil au refuge est sympatique. Le repas est copieux. Après une bonne nuit et un bon petit déj, nous entamons le programme de la journée. Les sommets environnants nous tendent les bras mais il faut grimper. Le brouillard d'hier a laissé la place au soleil. Les verts paturages, les nevés encore presents , les torrents, lacs, laquets et sommets se laissent admirer tout le long de la montée. Nous arrivons ainsi à la frontiére espagnole au portillon d'Albe alt 2457m. La vue des 2 cotés de la frontière est magnifique. De nombreux lacs appelés ici etangs offrent à notre vue leurs eaux miroitantes. de chaque coté du col 2 sommets nous appellent. Nous gravissons d'abord sans difficulté, le pic de Serre-Haute 2713m , puis, de retour au col et après un pique nique reconstituant, nous gravissons le pic du Portillon blanc d'Albe 2640m. des 2 sommets, la vue est superbe. tout proches le Maubermé et le Crabère, un peu plus loin, le Valier et les 3000 de la Haute Ariège, encore plus loin, la Maladeta et l'Aneto, les sommets du Luchonnais, le massif du Néouvielle, l Arbizon. A nos pieds les etangs, les vallons, quelques traces d'une activité minière ( fer, plomb, zing) passée. Sur le chemin du retour, arrivés au col de la Serre d'araing 2221m, nous attaquons la montée au pic de l'Har 2424m, poursuivis par le brouillard qui monte de la vallée. Peu importe, nous sommes au soleil, alors que le refuge est depuis belle lurette dans le brouillard. La haut, nous sommes seuls au monde, comme perdus sur une ile. seulsles sommets emmergent de la mer de nuages. Il nous faut bien redescendre. Nous faisons connaissance sur le chemin avec plusieurs qui n'ont pas envie qu'on s'attarde pour compter fleurette à la bergère. nous regagnons donc notre sweet home en coupant le brouillard de nos batons de marche acérés. 

Dimanche: belle et chaude journée annoncée. Tant pis, pas de grasse matinée. Il y a encore à faire. Ce sera l'ascension du pic Crabere 2629m. C'est dimanche, nous ne sommes pas seuls mais l'affluence est raisonnable et l 'ambiance bon enfant. La vue est toujours aussi belle au sommet. Le retour au parking est réalisé par une large boucle vers l'Ouest en empruntant le GR10 puis en le quittant pour le col d'auarde 1954m. La suite, tout en descende dans les paturages en passant par la chapelle de l'Isard fraichement restaurée et en continuant la vallée de l'Isard jusqu'au village du départ. un petit bain dans l'eau froide du torrent pour moins sentir le fauve. il est plus de 17h. il est temps de reprendre la route. Merci à mes compagnes de sentier pour leur confiance. Michel

 

CLUB ALPIN FRANCAIS ANGOUMOIS
SIÈGE SOCIAL: HALLE DES SPORTS
DE MA CAMPAGNE
41 RUE DE LA CROIX LANAUVE
16000  ANGOULEME
Activités du club